Projection SCAM - Nos vies minuscules - 22 Juin 2017

Un film de Philippe Troyon


SCAM

5, avenue Velasquez 75008 Paris
22 juin 2017 - 19H30
projection : « Nos vies minuscules » de Philippe Troyon

1/ REMERCIEMENTS

Je vous remercie d’être si nombreux par ce temps caniculaire. C’est une immense joie de vous présenter pour la première fois ce film.

Je tiens à remercier la SCAM pour son accueil qui permet de projeter les films d’auteurs qui accueille les associations et qui organisent de nombreuses rencontres autour des films de création. Je remercie particulièrement Mélanie Augère qui organise ces rencontres et je remercie également nos amis projectionnistes en particulier Michel Macé qui projette le film ce soir.

Avant de vous dire deux mots sur la démarche qui m’a amené à réaliser ce film, je tiens à remercier l’Institut Curie et ses équipes, en particulier celles de Claire Hivroz et Matthieu Piel et la bienveillance de Michel Bornens ami et grand chercheur. Je remercie Céline Giustranti.

Je remercie l’équipe du film et en particulier Julien Pornet qui a fait le montage.

Je remercie F93, association de culture scientifique et technique et Périphérie, centre de création cinématographique, deux associations implantées en Seine Saint Denis soutenus par le Conseil départemental et Imaginem, plate forme interactive qui met en ligne le suivi des projets culturels.

2 / LA DEMARCHE

Le film que vous allez voir est une des résultantes de la démarche cinématographique que nous appelons les Observatoires documentaires. Ces observatoires se situent dans plusieurs lieux de travail, sur une durée moyenne de deux années, et ont pour fonction de faire croiser deux espaces de pensée, l’une par le langage du travail, l’autre par le langage du cinéma. Cela crée un autre espace, celui d’un partage, d’un décalage qui favorise l’émergence de nouvelles idées.
C’est ce qui s’est passé à l’Institut Curie pendant deux ans.

VOIR LA BANDE-ANNONCE

3 / LES PROLONGEMENTS

Ce film n’est ni un film de communication, ni un film à visée commerciale, c’est une forme, une approche qui m’est venue en parallèle de l’Observatoire. Marc Boissonnade, directeur de F93 m’avait donné « carte blanche » pour parler de la recherche, vaste sujet et en particulier : qu’est-ce que chercher ? Tout cela est bien compliqué, c’est infini … Cà donne ce que vous allez voir.

Cette démarche nous permettra de partager les questionnements autour de la recherche en biologie et dans la vie en général avec de nombreux élèves de tous âges de la primaire, au collège et aux lycées. Nous allons mettre en place dès cette année le projet éducatif « Cellules et Cinéma » avec des élèves autour de cette question : « Qu’est-ce que chercher ? » tant sur le plan philosophique, artistique que scientifique. Nous allons le mettre en place dans les établissements scolaires de l’académie de Créteil, en particulier en Seine Saint Denis pour des enfants qui sont souvent éloignés de ces lieux de recherche dans les dispositifs culturels du département et ceux de la région IDF.

Lycée Emile Dubois > sciences et physiques
Lycée Corvisart > artistique
Lycée Vauquelin > génie chimique

4 / HOMMAGES

Je rends hommage à Marie Curie. Je dédie ce film à celles et ceux qui se battent avec leur corps et leur cœur pour se sortir d’une maladie difficile … ces êtres là que j’admire car leur combat m’aide à vivre.

Je rends hommage à celles et ceux qui ont pu guérir grâce à la recherche fondamentale, et au travail inlassable des chercheurs. Je pense aussi à celles et ceux que la maladie a vaincu. Ils sont mes héroïnes et mes héros.

Plutôt qu’un débat, à la fin du film je vous invite à partager les saveurs d’un très beau buffet colombien préparé par Letitia et son équipe. Ce buffet est situé au rez de chaussée en bas. Nous pourrons ainsi continuer à échanger et partager nos impressions.

J’oublie certainement des choses, mais l’oubli n’est-il pas nécessaire ? Je vous souhaite une très bonne projection. Et merci encore de tout cœur de votre présence.

Philippe Troyon


Repères

Texte de Michel Bornens

« Je connais Philippe depuis longtemps. Il souhaitait faire un film sur la recherche à l’Institut Curie. Il a donc réalisé, réparties sur les années 2015-16, des visites prolongées à Curie, apparaissant de loin en loin avec son monteur et son matériel, toujours assez flou sur son projet. Il a eu des entretiens approfondis avec les membres de deux équipes de recherche, dirigées l’une par Claire Hivroz et l’autre par Matthieu Piel, dont il venait m’entretenir de temps à autre, tout en me posant les questions qu’il avait en tête. A partir de 80 heures de prise de vue, il a fait un film d’une heure dont nous avons eu, Claire, Matthieu et moi-même, la primeur il y a quelques mois. Déjà alertés par le titre du film, que l’on découvrait alors, «NOS VIES MINUSCULES », on a eu la surprise de voir un film très personnel sur l’existence, sur la vie vécue, loin d’un documentaire sur la Recherche, à travers des séquences fuguées sur son enfance et des témoignages de chercheurs en biologie dont il avoue ne pas bien comprendre ce qu’ils cherchent.
Connaissant la subtilité, parfois douloureuse, de sa méditation sur l’existence et sur ce que peut en dire le cinéma, j’ai enfin compris ce qu’il était venu chercher à Curie, en filmant des chercheurs en Biologie. »


REMERCIEMENTS

à Michel, le projectionniste

à Letitia qui a concocté ce merveilleux buffet colombien et à tous mes amis présents ce soir là !!!

@photographies de Lucille Charon