Nino, le mal entendu

Dans le paysage artistique français des années 60-70, aux côtés de vedettes comme Johnny Hallyday, France Gall, Frank Alamo, Richard Anthony… un jeune chanteur détonne par son côté à la fois lunaire, ses chansons humoristiques et son parcours sans équivalent comparé à ses « copains » de scène.

Agostino Arturo Maria Ferrari, né le 15 août 1934 à Gênes, alias Nino Ferrer. Mirza, Le Téléfon, Ho ! Hé ! Hein ! Bon !, autant de chansons rigolotes dont on se souvient avec au milieu Le Sud, formidable morceau nostalgique qui amène à se poser légitimement la question : mais qui est-donc ce Nino Ferrer qui sera représenté par Hugo Pratt dans Corto Maltese en Sibérie sous les traits du mélancolique et désabusé Capitaine Nino et que Nino reprend pour son dernier album ?